Histoire des bâtiments de l'Abbaye d'Andecy

Le Bâtiment Abbaye : Un bâtiment du XVIIIè siècle

Nous ignorons absolument ce qu’était le monastère d’Andecy, construit au XIIè siècle. Tout ce que nous savons, c’est que Madame Françoise Croiset (Abbatia : 1673-1716) ne toucha point à la chapelle, et que l’emplacement du monastère fut toujours le même. Nous savons qu’elle entreprit de reconstruire la plus grande partie des bâtiments, entre 1700 et 1717. La partie basse du bâtiment actuel (rez de chaussé et premier étage) doit donc être de cette époque, début XVIII.

En 1756, un architecte, Claude Louis d’Aviler, est engagé pour transformer, agrandir l’Abbaye. Dans ce projet, le bâtiment est réhaussé d’un étage. La nef de la chapelle demeure au 1er étage. Les stalles couvrent des fenêtres fermées ; les ouvertures permettant l’entrée de la lumière se trouvant plus haut, au 2ème étage justement. La voûte en anse de panier, revêtue de nervures de plâtre se trouve alors à 9 m de haut.

Mais en 1761, à la réception des travaux, on s’aperçoit que l’Abbesse avait fait ajouter un étage intermédiaire par rapport à ce qu’avait prévu l’architecte. La nef de la chapelle se trouve alors au niveau d’un 2ème étage (comme c’est encore actuellement), le chœur étant « sous le clocher » . Cette partie du chœur a été détruite après la révolution et a été remplacée par un pavillon carré. L’abbesse fait ouvrir les fenêtres du 1er étage, ce qui fragilisa le bâtiment et qui explique les barres de tirant.
Ainsi, le projet de départ a été modifié. En effet, pour construire cette nouvelle aile de deux étages, il a fallu des pierres. Un plan de 1780 nous montre que l’aile Sud et l’aile Est ont disparu. L’Abbesse a certainement fait démonter une aile pour construire le deuxième étage et a certainement vendu l’autre pour rembourser les dettes engagées.

Madame de St Germain (Abbesse de 1777 à 1790) s’occupa de continuer à faire embellir la chapelle et de restaurer certaines parties de l’Abbaye. Toutes ces réparations étaient à peine terminées que la Révolution éclata, mettant fin à la vie religieuse d’Andecy.
Le nouveau propriétaire, Monsieur Poulain, transforme l’Abbaye en Château. En 1822, il fait démolir la partie nord de l’Abbaye où se trouvait le chœur de la chapelle, et le remplace par un pavillon carré. Autre aménagement significatif: Il referme les arcades et des fenêtres.